Rendre les objectifs ludiques


Voilà la saison extérieure et les compétitions aux longues distances arrivées. Ceux d’entre nous qui font un peu voire beaucoup de compétitions auront envie d’atteindre un objectif durant cette saison.


Un objectif, voilà une notion toujours difficile à concrétiser. Quel objectif mettre ? Combien de points ? A quel moment faut-il l’atteindre et comment ?


Aujourd’hui, chacun d’entre nous donnera une réponse différente à toutes ces questions. Il y a cependant une chose à retenir, c’est que l’objectif doit être SMART.


Cette année, afin de rendre les objectifs de points ludiques et y mettre un peu de challenge, j’ai proposé à mes archers le jeu suivant :


Chacun reçoit un document ressemblant à ça :













Ainsi qu’un pion de jeu permettant de se déplacer sur l’échelle.


Chacun va décider d’un premier objectif à atteindre sur une série de 36 flèches, le note dans la première case du tableau (objectif 1) et note la date de début de l’exercice. Chacun place alors son pion sur le premier échelon de son échelle.


Au cours des entraînements, si les athlètes atteignent leur objectif lorsqu’ils comptent une série, ils peuvent monter leur pion d’un échelon. Si ils n’y arrivent pas, ils redescendent. Lorsqu’ils arrivent en haut de l’échelle (objectif réussit 5x), ils peuvent alors placer un nouvel objectif (objectif 2) et recommencer au premier échelon de l’échelle.


L’exercice se fait sur toute la saison et permet à l’archer de voir son évolution et de travailler en entraînement avec un challenge ce qui facilite l’appréhension du challenge en compétition. Il va aussi permettre d’identifier le nombre de points auquel un archer va stagner et d’identifier à ce moment-là les pistes de travail pour atteindre l’objectif de points.


Bien entendu, avoir des objectifs de points ne doit pas entamer le travail technique mais compléter le travail technique et mental effectué sur la saison.


Dans le cas de compétiteurs, les échelles de chacun peuvent être affichées dans le club house ou à un endroit visible afin d’augmenter le challenge et de travailler la comparaison avec l’autre qui arrive inconsciemment durant les compétitions.


A la fin de la saison, un debriefing sur la globalité de la saison peut être effectué avec l’athlète afin de déterminer les points à améliorer sur la saison suivante.


Version pdf de l'échelle


18 vues

Noelia Herrero

Entraîneur Swissolympique

  • Blanc Icône Instagram
  • facebook