Le feedback


Le feedback… Un grand mot de notre époque, mais à quoi sert-il et comment l’utiliser ?


Premièrement, il est important de savoir que le plus mauvais feedback est personnel et critique. Le meilleur feedback est subjectif et descriptif. De plus, il est important que les remarques positives et encourageantes soient en équilibre avec les remarques négatives comme dans le schéma ci-dessous:


Le feedback n’est pas seulement un constat de l’évolution de l’archer. Il doit permettre à l’athlète de pouvoir continuer à progresser tout en le rendant conscient des progrès qu’il a déjà effectué. Pour cela, le feedback doit rassembler et ordonner les idées de l’archer pour pouvoir formuler des réponses à ces idées. Il doit accroître l’ouverture d’esprit et apprendre à l’archer à être plus autonome. Il pourra ainsi se responsabiliser et trouver un maximum de solutions par lui-même.


C’est un outil qui peut être utilisé de vive voix entre l’entraîneur et l’athlète ou par écrit avec des questions précises. Le feedback doit toujours se faire de manière positive et constructive et être accepté par les deux parties. C’est pour cela qu’il est parfois nécessaire de l’effectuer à postériori selon le déroulement de la compétition / de l’entraînement.

Pour les compétiteurs, Hervé le Deuff propose un feedback écrit répondant aux questions suivantes :


  • Quels ont été mes points forts et mes points faibles durant cette compétition ?

  • Quels sont les problèmes que mon adversaire m’a posés ?

  • Quels sont les problèmes que j’ai posés à mon adversaire ?

  • Quelles sont les périodes importantes de la compétition qui ont eu une influence sur son issue ?

  • Si je pouvais revenir en arrière et disputer à nouveau cette compétition, serait-elle la même ? Pourquoi ?

  • Quels sont les deux ou trois mots qui caractérisent le mieux cette compétition ?


Ce type de feedback préparé à l’avance permet à l’entraîneur d’avoir les mots de l’athlète sur les points importants de sa compétition et d’en discuter avec lui par la suite. Il peut aussi être effectué de vive voix entre l’entraîneur et l’athlète juste après la compétition ou par après.


Le Deuff, Entraînement Mental du Sportif.

21 vues

Noelia Herrero

Entraîneur Swissolympique

  • Blanc Icône Instagram
  • facebook