La position des épaules


On continue sur des sujets techniques et on attaque les épaules.

A nouveau, laissons les meilleurs nous décrire la théorie…


Kim Hyung Tak; Archery :

Selon Kim Hyung Tak, la meilleure position est la plus naturelle possible. Elle peut être différente selon la morphologie des archers.


Il propose d’ouvrir les bras de manière naturelle et décontractée puis de venir mettre le bras de corde en position de tir. Ce petit exercice permet de déterminer le positionnement optimal des épaules.

Une fois en position de tir, les épaules doivent former un triangle. La main d’arc, la tête et le coude du bras de corde doivent être alignés :













Si sa morphologie ne permet pas à l’archer de faire un triangle, le corps peut prendre une forme de tétragone ou de pentagone :














Kisik Lee, Total Archery :

Pour Kisik Lee, l’épaule d’arc doit rester aussi basse que possible. Cette position optimise l’utilisation des structures osseuses et musculaires. Un archer tirant avec l’épaule haute devra compter sur ses muscles pour maintenir la position. Plus l’archer va tirer, plus cela sera difficile de maintenir l’épaule en place et l’épaule se soulèvera ce qui peut entraîner des tensions dans le dos et des blessures.


Concernant l’épaule de corde, Kisik Lee préconise aussi une épaule la plus basse possible ce qui optimisera l’utilisation des os pour tenir la charge.


Entraîneurs de la FFTA; Tir à l’arc, méthode pour la performance :


Pour les entraîneurs de la FFTA, la ligne des épaules doit être perpendiculaire à la cible et parallèle à la flèche. Ils préconisent une position avec les épaules basses qui permet de réduire l’énergie à dépenser pour résister au poids de l’arc et à la force nécessaire pour tirer la corde.

36 vues

Noelia Herrero

Entraîneur Swissolympique

  • Blanc Icône Instagram
  • facebook